CPAC Live: 2014 Liberal Convention

CPAC

 

CPAC Live: 2014 Liberal Convention

  • And the death with dignity motion carries.
    Comment ()
  • 100. Priority Resolution: Creating a Basic Annual Income to be Designed and Implemented for a Fair Economy

    WHEREAS changes to the seasonal workers benefits under Employment Insurance are no longer assured as provinces find their social assistance funds stretched to the limit as they cope with hunger, housing and security;

    WHEREAS many children, seniors and individuals with disabilities also face income insecurity across the country;

    WHEREAS pension security is at risk;

    WHEREAS the federal government has not kept pace with local needs;

    WHEREAS many explicit and invisible signs of income insecurity exist in Canadian rural and urban settings, both presenting unique circumstances in the Provinces and Territories;

    WHEREAS Provinces and Territories require greater flexibility in designing and administering programs which specifically fit their respective jurisdictions;

    BE IT RESOLVED that a Federal Liberal Government work with the provinces and territories to design and implement a Basic Annual Income in such a way that differences are taken into consideration under the existing Canada Social Transfer System.

    Liberal Party of Canada (Prince Edward Island)
    Comment ()
  • 100. Résolution Prioritaire : Établissement d’un revenu annuel de base conçu et mis en application en vue d’instaurer une économie équitable

    ATTENDU QUE, suite aux changements qui ont été apportés, les prestations des travailleurs et travailleuses saisonniers en vertu du régime d’assurance emploi ne sont plus assurées, à un moment où les provinces voient les fonds qu’elles consacrent à l’aide sociale utilisés au maximum pour faire face à des enjeux comme la faim, le logement et la sécurité;

    ATTENDU QUE, partout au pays, de nombreux enfants, aîné(e)s, personnes handicapées sont aussi confrontés aux problèmes dus à l’insécurité financière;

    ATTENDU QUE la sécurité des retraites est menacée;

    ATTENDU QUE le gouvernement fédéral n’a pas aligné son action sur l’évolution des besoins locaux;

    ATTENDU QUE de nombreux signes d’insécurité financière, explicites ou non, se manifestent au Canada, dans les régions rurales comme dans les milieux urbains, avec des caractéristiques particulières dans chaque province et territoire;

    ATTENDU QUE les provinces et les territoires ont besoin d’une plus grande marge de manœuvre pour concevoir et administrer des programmes qui correspondent précisément à leur milieu respectif;

    IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement fédéral libéral collabore avec les provinces et les territoires pour établir et fournir un revenu annuel de base, dans le cadre de l’actuel Transfert canadien en matière de programmes sociaux, en veillant à ce que les particularités provinciales et territoriales soient prises en compte.

    Parti libéral du Canada (l’Île du Prince Édouard)
    Comment ()
  • 113. Résolution prioritaire : Plan d’action national contre la maladie d’Alzheimer

    ATTENDU QUE la maladie d’Alzheimer est une pathologie dont souffrent actuellement plus de 35 millions de personnes dans le monde, qu’elle a été qualifiée de « crise mondiale » et de « bombe à retardement » par les ministres de la Santé du G8 et qu’on prévoit que ce chiffre doublera tous les 20 ans (1);

    ATTENDU QU’il s’agit d’une pathologie clairement liée au vieillissement, car elle touche 1 personne de plus de 65 ans sur 10 et 1 personne de plus de 85 ans sur 3;

    ATTENDU QU���on prévoit que, d’ici 2040, 1,4 million de Canadiens et Canadiennes seront atteints de la maladie d’Alzheimer;

    ATTENDU QUE les ministres de la Santé du G8 ont demandé que des mesures soient prises dans chaque pays en vue de trouver un traitement efficace ou un remède contre la maladie d’Alzheimer d’ici 2025;

    ATTENDU QUE le Canada est le seul pays du G8 qui n’a pas mis en place une stratégie nationale pour lutter contre l’épidémie de la maladie d’Alzheimer;

    IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, en collaboration avec des spécialistes de la santé mentale, les provinces et les territoires et des groupes comme la Société Alzheimer du Canada, établisse, sans délai, un Plan d’action national contre la maladie d’Alzheimer.

    Parti libéral du Canada (Nouveau-Brunswick)
    Comment ()
  • 113. Priority Resolution: National Action Plan on Dementia

    WHEREAS Dementia currently affects more than 35 million people worldwide and has been called a “global crisis” and a “ticking time-bomb” by G8 Ministers of Health, with predictions that those numbers will double every two decades; and

    WHEREAS is a disease clearly associated with advancing age, affecting 1 person in 10 over the age of 65 in Canada, and 1 person in 3 over the age of 85; and

    WHEREAS it is predicted that dementia will affect 1.4 million Canadians by 2040; and

    WHEREAS the G8 Ministers of Health have called for action in every country to find an effective treatment or cure for dementia by 2025; and

    WHEREAS Canada is the only G8 countries with no national strategy to address the dementia epidemic;

    BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada, working in partnership with mental health specialists, provinces and territories, and groups such as the Alzheimer Society of Canada, forthwith establish a comprehensive National Action Plan on Dementia.

    Liberal Party of Canada (New Brunswick)
    Comment ()
  • 123. Priority Resolution: Health Care

    WHEREAS past federal payments to provinces/territories under the Canada Health Act have been the result of federal/provincial/territorial negotiation;

    WHEREAS the proposed federal funding after 2018 will be determined on a provincial/territorial per capita basis but does not recognize costs related to demographic factors including age;

    WHEREAS quality standards are not adequately defined;

    WHEREAS the level of access to health care throughout rural Canada is increasingly difficult to maintain;

    WHEREAS improving cost efficiencies is essential to ensuring the financial sustainability of health care;

    BE IT RESOLVED that a Liberal Government will amend the Canada Health Act to provide that the annual payment to provinces/territories be subject to consultation between the federal/provincial/territorial governments;

    BE IT FURTHER RESOLVED that a Liberal Government recognize, in setting funding levels, that health care costs vary with all demographic factors, and provincial/territorial payments must reflect such factors;

    BE IT FURTHER RESOLVED that a Liberal Government join the ongoing provincial/territorial “Innovative Health Care Initiative" which has already begun to achieve improvements in quality standards, delivery standards and cost efficiencies as well as ways to improve health care access for rural residents.

    Senior Liberals’ Commission
    Comment ()
  • 123. Résolution prioritaire : Soins de santé

    ATTENDU QUE, par le passé, les fonds versés par le gouvernement aux provinces/territoires en vertu de la Loi canadienne sur la santé sont le résultat de négociations entre les instances gouvernementales fédérales d’une part et les institutions provinciales et territoriales d’autre part;

    ATTENDU QUE le financement proposé par le gouvernement fédéral après 2018 sera fondé sur le nombre d’habitants de la province/du territoire sans que les coûts liés à des facteurs démographiques comme l’âge soient reconnus;

    ATTENDU QUE les normes de qualité ne sont pas convenablement définies;

    ATTENDU QUE le niveau d’accès aux soins de santé dans toutes les régions du Canada est de plus en plus difficile à maintenir;

    ATTENDU QU’il est crucial d’améliorer le rapport coût-efficience pour assurer la viabilité financière des soins de santé;

    IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral modifie la Loi canadienne sur la santé pour stipuler que le versement annuel aux provinces/territoires soit soumis à une consultation entre les instances gouvernementales fédérales et les institutions provinciales et territoriales;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral reconnaisse, lors de la détermination des niveaux de financement, que les coûts des soins de santé varient en fonction de tous les facteurs démographiques et que, par conséquent, les versements accordés aux provinces et territoires doivent tenir compte de ces facteurs;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’un gouvernement libéral participe à l’initiative continue des provinces et territoires sur l’innovation en matière de santé qui a déjà permis d’obtenir des améliorations en termes de normes de qualité, de normes de prestation et de rapport coût-efficience et de présenter des moyens d’améliorer l’accès aux soins de santé pour les résidents des zones rurales;

    Commission des aînés libéraux
    Comment ()
  • 133. Priority: Respecting Aboriginal Rights

    WHEREAS aboriginal peoples have been living for at least ten thousand years on land that is now Canada, and some of this territory is the subject of land claims which have yet to be settled;

    WHEREAS many aboriginal communities in Canada lack sufficient housing and basic amenities, and this situation has been a subject of concern in United Nations reports;

    WHEREAS these living conditions contribute to high levels of substance abuse, suicide, infant mortality, child neglect, and violence — particularly domestic and sexual abuse of aboriginal women and children;

    WHEREAS aboriginal women face systematic and institutional stereotyping and discrimination that prevent their access to empowering services and programs;

    WHEREAS recommendations of the Royal Commission on Aboriginal Peoples (1996) remain to be implemented;

    WHEREAS the Kelowna Accord to improve the education, employment and living condition of Aboriginal peoples has not been implemented;

    WHEREAS Canada adheres to, but has not yet implemented, the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples;

    BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada urge the next Liberal government of Canada to:

    settle, within a time-bound framework, all outstanding aboriginal land claims;

    implement the recommendations of i) the Royal Commission on Aboriginal Peoples (1996), especially those highlighted in the Assembly of First Nations’ ten-year Report Card, and ii) relevant United Nations reports;

    reinstate the Aboriginal languages programme and implement all provisions of the Kelowna accord;

    implement, emphasizing Aboriginal women’s and children’s rights, the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples.

    Liberal Party of Canada (Quebec)
    Comment ()
  • 133. Résolution prioritaire : Respecter les droits des peuples autochtones

    ATTENDU QUE les peuples autochtones habitent depuis au moins dix mille années sur la terre qui est maintenant le Canada, et une partie de ce territoire est soumise à des revendications territoriales qui tardent à être réglées;

    ATTENDU QUE plusieurs communautés autochtones au Canada manquent de biens de bases et que cette situation est un sujet de préoccupation selon les rapports des Nations Unies;

    ATTENDU QUE ces conditions de vie contribuent aux taux élevés de toxicomanie, de suicide, de mortalité infantile, de négligence et de violence fait aux enfants, particulièrement l’abus de femmes et d’enfants autochtones;

    ATTENDU QUE les recommandations de la Commission royale sur les peuples autochtones (1996) restent à être mises en œuvre;

    ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna pour l’amélioration de l’éducation, de l’emploi et des conditions de vie des peuples autochtones n’a pas été mis en œuvre;

    ATTENDU QUE le Canada souscrit mais n’a pas encore mis en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des populations autochtones;

    IL EST RÉSOLU que le Parti libéral du Canada presse le prochain gouvernement libéral du Canada de:

    régler, à l’intérieur d’un accord-cadre fixé dans le temps, toutes revendications territoriales aborigènes en suspens;

    mettre en œuvre les recommandations de i) la Commission royale sur les peuples autochtones (1996), particulièrement celles mises en évidence dans le bulletin décennal de l’Assemblée des Premières Nations, et ii) les rapports pertinents des Nations Unies;

    réinstaurer le programme des langues aborigènes et mettre en œuvre toutes les dispositions de l’Accord de Kelowna;

    mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, comme elle doit s’appliquer au Canada.

    Parti libéral du Canada (Québec)
    Comment ()
  • 159: Priority Resolution: Fracking

    WHEREAS fracking continues to occur throughout our country with each proposal creating controversy where many of the same issues are brought forward without resolution;

    WHEREAS the fracking discourse is rarely grounded in factual or objective assessment, and many members of the public believe that a situation has developed where an entire industry has been given special consideration when it comes to secretly contaminating Canada’s freshwater supply;

    WHEREAS the chemicals used are not assessed due to arguments of proprietary or trade secrets;

    WHEREAS residents in the Northwest Territories have the right to know what the best practices are and what the industry is allowed to put in the ground to assist with the shale gas production;

    WHEREAS residents in the Northwest Territories have the right to protect the environment and the public trust;

    WHEREAS decision makers throughout the entire country at all levels must be able to take economic, social and environmental considerations into account in order to support economic development and the environment for future generations;

    BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada propose a National Environmental Assessment of Fracking that will:

    optimize positive environmental effects and minimize or mitigate negative environmental effects;

    consider potential cumulative environmental effects;

    implement a Sustainable Development Strategy;

    save time and money by drawing attention to potential liabilities for environmental clean-up and other unforeseen concerns;

    streamline project-level environmental assessment;

    promote accountability and credibility among the general public and stakeholders; and

    contribute to broader environmental policy commitments and obligations.

    Liberal Party of Canada (Northwest Territories)
    Comment ()
  • 159. Résolution prioritaire : Fracturation hydraulique

    ATTENDU QUE des opérations de fracturation hydraulique continuent de se produire dans notre pays, que chacune de ces propositions suscite la controverse et que les mêmes questions sont souvent soulevées sans qu’aucune résolution ne soit prise;

    ATTENDU QUE le discours sur la fracturation hydraulique repose rarement sur une évaluation factuelle ou objective et que le grand public croit souvent qu’un problème se pose lorsqu’un secteur industriel tout entier fait l’objet d’une attention spéciale dès lors qu’il est question de contaminer en secret les réserves d’eau douce du Canada;

    ATTENDU QUE les produits chimiques utilisés ne sont pas évalués à cause d’arguments liés au secret privatif ou commercial;

    ATTENDU QUE les résidents des Territoires du Nord-Ouest ont le droit de savoir quelles sont les pratiques exemplaires et ce que les industriels peuvent injecter dans le sol pour produire du gaz de schiste;

    ATTENDU QUE les résidents des Territoires du Nord-Ouest ont le droit de protéger l’environnement tout autant que la confiance du grand public;

    ATTENDU QUE les décisionnaires du pays tout entier, à quelque niveau que ce soit, doivent être en mesure de tenir compte des implications économiques, sociales et environnementales pour appuyer le développement économique et préserver l’environnement pour les générations à venir;

    IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada propose une évaluation environnementale nationale de la fracturation hydraulique qui :

    optimise les effets positifs sur l’environnement tout en minimisant les effets négatifs ou y remédiant;

    tienne compte des effets cumulatifs potentiels sur l’environnement;

    mette en oeuvre une stratégie de développement durable;

    fasse gagner du temps et de l’argent en attirant l’attention sur les responsabilités éventuelles en matière de dépollution environnementale et autres problèmes imprévus;

    rationalise l’évaluation environnementale des projets;

    favorise la reddition de compte et la crédibilité des divers intervenants au niveau du grand public;

    contribue à renforcer les engagements et les obligations envers les politiques environnementales.

    Parti libéral du Canada (Territoires du Nord-Ouest)
    Comment ()
  • Now we move to resolutions voted on by Liberals at various policy sessions on Friday and Saturday.
    Comment ()
  • 3. A National Strategy for a Universal Early Childhood Education and Care (ECEC) Program to Support Canadian Families in Honouring the Rights of Children to Achieve their Full Potential

    WHEREAS the 2010 workforce participation rate of mothers was greater than 68% while families accessing licensed Early Childhood Education and Care (ECEC) was 17%, resulting in long wait lists and the use of alternate, sometimes harmful, childcare arrangements;

    WHEREAS the health, wellbeing and academic attainment of children are improved through high quality ECEC which addresses issues of child poverty, equity of opportunity, physical and emotional harm;

    WHEREAS an investment in ECEC results in a healthier and more competitive workforce, generating net profits to government through increased tax revenues and lower transfer payments;

    BE IT RESOLVED that a Liberal Government institute a Universal ECEC Program with national standards and monitoring mechanisms, by restoring the bilateral agreements of the previous Liberal Government with the provinces and the territories; increasing federal funding for ECEC to 1% of GDP; re-investing the $1,200 per year from the Universal Child Care Benefit into the Canadian Child Tax Benefit and directing the credit to the parent who remains at home;

    BE IT FURTHER RESOLVED that tax incentives be arranged to develop workplace ECEC; and funding provided to expand post-secondary ECEC training, thereby ensuring high level quality care through competent program staff;

    BE IT FURTHER RESOLVED that no child be excluded from ECEC because of disability, access, or the cost of service, and that all children be provided with care that fosters cognitive, linguistic, emotional, social and physical development, linked to other family-oriented community services like hearing and vision care, parental support and mental health.

    Liberal Party of Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 3. Une stratégie nationale pour un programme universel d’éducation et d’accueil de la petite enfance (EAPE) appuyant les familles canadiennes qui cherchent à faire respecter les droits des enfants et à développer tout leur potentiel

    ATTENDU QU’en 2010 sur le marché du travail, le taux de participation des mères de famille dépassait les 68 % alors que le pourcentage de familles ayant accès à un programme autorisé d’éducation et d’accueil de la petite enfance (EAPE) n’était que de 17 %, ce qui a créé de longues listes d’attente et incité les familles à recourir à d’autres types de services de garde, parfois préjudiciables;

    ATTENDU QUE la santé, le bien-être et la réussite scolaire des enfants sont améliorés par un programme d’EAPE de haute qualité qui résout les problèmes de pauvreté infantile, d’égalité des chances et de préjudices physiques et émotionnels chez l’enfant;

    ATTENDU QU’un investissement dans un programme d’EAPE améliore la santé et la compétitivité de la main-d’oeuvre, ce qui génère des profits nets pour le gouvernement grâce à l’augmentation des recettes fiscales et la réduction des paiements de transfert;

    IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral institue un programme universel d’EAPE comprenant des normes et des mécanismes de surveillance d’envergure nationale, en restaurant les accords bilatéraux signés par le gouvernement libéral précédent et les provinces et territoires, en augmentant le financement fédéral de l’EAPE à 1 % du PIB, en réinvestissant les 1 200 $ annuels de la Prestation universelle pour la garde d’enfants dans la Prestation fiscale canadienne pour enfants, afin que la valeur du crédit soit perçue par le parent qui reste à la maison;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE des incitatifs fiscaux soient mis en place pour favoriser un programme d’EAPE sur les lieux de travail et qu’un financement soit attribué pour développer la formation postsecondaire à l’EAPE afin d’assurer des services de garde d’enfants de haute qualité par du personnel compétent formé pour le programme;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QU’aucun enfant ne soit exclu du programme d’EAPE à cause d’un handicap, des difficultés d’accès ou du coût du service et que tous les enfants bénéficient de services qui favorisent leur développement intellectuel, linguistique, émotionnel, social et physique, en lien avec d’autres services communautaires à vocation familiale, comme les soins de l’ouïe et de la vue, le soutien pour les parents ou les soins de santé mentale.

    Parti libéral du Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 38. Un nouveau pacte sur les soins de santé

    ATTENDU QUE les Canadiens attachent beaucoup de prix à leur régime d’assurance-maladie universel.

    ATTENDU QUE l’Accord de 2004 sur la santé intervenu entre le gouvernement fédéral libéral et les provinces et territoires a assuré au régime un financement stable et prévisible pour une décennie.

    ATTENDU QUE l’Accord a créé des responsabilités administratives mixtes pour établir des objectifs et des jalons en matière de changements de fonds dans neuf domaines.

    ATTENDU QUE le gouvernement Harper a pris ses distances par rapport à ces responsabilités mixtes et que le premier ministre Harper refuse depuis 2006 de rencontrer les premiers ministres provinciaux pour discuter de la santé.

    ATTENDU QUE, le gouvernement Harper ayant renoncé à jouer son rôle de chef de file, la réforme systémique du régime d’assurance-maladie universel n’a pu progresser comme prévu et reste axée principalement sur les soins actifs dispensés par les hôpitaux et les médecins.

    ATTENDU QUE, en raison de cette renonciation, le passage aux soins multidisciplinaires/continus, aux soins à domicile et à la promotion de la santé, aux dossiers de santé électroniques, à un régime d’assurance-médicaments national et à la prévention de la maladie n’a pu également progresser comme prévu.

    ATTENDU QUE cet état de choses a eu pour effet le maintien des carences systémiques qui se sont traduites par des coûts accrus et un accès bloqué et menace la pérennité du régime d’assurance-maladie universel.

    IL EST RÉSOLU QU’un gouvernement libéral :

    Négociera, avec les provinces et les territoires à titre de partenaires à part entière, un nouvel accord sur la santé qui accorderait à tous les gouvernements la flexibilité administrative voulue pour apporter les changements en profondeur nécessaires assurant la pérennité du régime d’assurance-maladie universel.

    Veillera à ce que la reddition de comptes relativement aux résultats de ce nouvel accord soit centrée sur des résultats mesurables, notamment le rapport coût-efficacité, l’efficience et l’accès aux soins en temps voulu.

    Caucus libéral
    Comment ()
  • 38. A New Deal on Health Care

    WHEREAS Canadians place great value on Canada’s public health care system;

    WHEREAS the 2004 Health Accord between the federal Liberal government and provinces and territories provided the system with stable and predictable funding for a decade.

    WHEREAS the Accord created joint jurisdictional responsibility to develop goals and benchmarks for transformative change, in nine areas.

    WHEREAS the Harper government walked away from those joint responsibilities and refused to meet with First Ministers, on Health, since 2006.

    WHEREAS, as a result of this abdication of federal leadership, systemic reform of the health care system was unable to progress according to plan and remains primarily focused on acute hospital and physician care.

    WHEREAS as a result of this abdication of federal leadership, the shift to multidisciplinary/continuing care, home care and health promotion, electronic health records, national pharmacare and disease prevention was also unable to progress according to plan.

    WHEREAS this led to a continuation of systemic inefficiencies that increased costs, blocked access, and threatens the sustainability of Medicare.

    BE IT RESOLVED that a Liberal government shall:

    Renegotiate a new health care agreement with provinces and territories as full partners, which would provide the jurisdictional flexibility to ensure the transformative changes needed to sustain Medicare are achieved.

    Ensure that accountability of results in this new agreement will focus on measurable outcomes including cost-effectiveness, efficiency and timely access to care.

    Liberal Caucus
    Comment ()
  • 10. Pensions : Sécurité de la vieillesse et Régime de pensions du Canada

    ATTENDU QU’au 21e siècle, 60 % de la population active du Canada n’a pas de régime de pension d’employeur et que le Régime de pensions du Canada est une source primordiale de revenu de retraite;

    ATTENDU QUE le Régime de pensions du Canada est actuellement structuré de façon à procurer, en moyenne, un revenu maximal de 25 % du maximum des gains annuels ouvrant droit à pension d’un travailleur ou d’une travailleuse qui prend sa retraite à 65 ans;

    ATTENDU QUE l’emploi des jeunes et les perspectives de carrière demeurent un enjeu de la politique économique publique, et que les possibilités d’emploi à plein temps offertes aux jeunes adultes sont de plus en plus limitées sur le marché de l’emploi actuel;

    ATTENDU QUE l’âge de l’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse est passé de 65 à 67 ans, ce qui a un effet domino qui se répercute sur les enjeux économiques et sociaux évoqués ci dessus;

    ATTENDU QUE les frais de gestion et d’administration qui s’appliquent aux régimes volontaires d’épargne retraite pourraient être évités s’il était possible de verser volontairement des contributions supplémentaires au RPC;

    IL EST RÉSOLU QUE l’âge d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse soit fixé de nouveau à 65 ans, afin que les Canadiens et Canadiennes plus âgés puissent plus facilement quitter volontairement le marché du travail pour s’orienter soit vers l’emploi à temps partiel, soit vers la retraite;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU que le Parti libéral du Canada, en collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, adopte et applique des mesures législatives portant le taux du revenu de retraite garanti par le Régime de pensions du Canada à 50 % pour les travailleurs et travailleuses dont les gains annuels sont de 30 000 à 80 000 $ lorsqu’ils prennent leur retraite à 65 ans;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU que le RPC soit modifié de façon à ce que des contributions supplémentaires puissent être versées volontairement, à concurrence des limites imposées aux contributions à un REER.

    Parti libéral du Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 10. Pensions: Old Age Security & Canada Pension Plan

    WHEREAS 60% of working Canadians in the 21st century do not have an employer-sponsored retirement income pension plan, and Canada Pension Plan is a critical source of retirement income;

    WHEREAS the Canada Pension Plan is presently structured to provide a maximum of 25% up to the Year’s Maximum Pensionable Earnings of the average working Canadian upon retiring at age 65;

    WHEREAS youth employment and career opportunity is a continuing economic public policy issue and full time employment opportunities for young adults are increasingly limited in today’s employment market;

    WHEREAS the qualifying age for eligibility for old age security benefits was raised to age 67 from age 65 thereby creating a domino effect impacting on the above economic and social objectives;

    WHEREAS voluntary retirement savings are subject to excessive management and administration fees that could be avoided through voluntary supplementary CPP contributions;

    BE IT RESOLVED that the Old Age Security Benefits eligibility revert to age 65 to facilitate the voluntary exit of older Canadians from this market into alternative part time employment and or retirement;

    BE IT FURTHER RESOLVED that the Liberal Party of Canada in partnership with the Provincial and Territorial Governments adopt and implement legislation to enhance retirement benefits under the Canada Pension Plan to 50% for workers earning between $30,000 and $80,000 per year upon retirement at age 65;

    BE IT FURTHER RESOLVED that the CPP be amended to accept voluntary supplementary contributions which would be subject to the RRSP contribution limits.

    Liberal Party of Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 97. Supplément de revenu de base : mise à l’essai d’une approche humaine pour assurer la sécurité du revenu des Canadiennes et Canadiens en âge de travailler

    ATTENDU QU’un Canadien sur onze vit dans la pauvreté (c. à d. sous le SFR), en dépit de l’existence de nombreux programmes de sécurité du revenu et d’assistance sociale financés par les gouvernements fédéral et provinciaux;

    ATTENDU QUE des programmes de sécurité du revenu comme la Prestation nationale pour enfants et le Supplément de revenu garanti permettent de verser des prestations de base subordonnées au revenu aux enfants et aux aîné(e)s économiquement faibles, mais pas aux adultes en âge de travailler;

    ATTENDU QUE s’affranchir du régime d’assistance sociale a des effets dissuasifs pervers, ce que l’on appelle souvent « le piège de l’aide sociale »;

    ATTENDU QUE l’idée de verser un supplément de revenu aux adultes en âge de travailler a récemment été appuyée par l’Association médicale canadienne pour qui ce serait un moyen d’améliorer la santé des Canadiennes et des Canadiens à faible revenu;

    ATTENDU QU’un projet pilote, dans le cadre duquel un supplément de revenu de base a été versé à des adultes en âge de travailler, a été mené conjointement dans les années 70 par le gouvernement du Manitoba et le gouvernement fédéral, à Dauphin, au Manitoba, et a eu des résultats encourageants;

    ATTENDU QUE dans son rapport de 2008 intitulé « Pauvreté, logement, itinérance : les trois fronts de la lutte contre l’exclusion », le Sénat du Canada a recommandé une étude sur les coûts et avantages d’un supplément de revenu de base;

    IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada préconise que le gouvernement fédéral lance un projet pilote de supplément de revenu de base dans au moins une agglomération urbaine du Canada, en collaboration avec les administrations provinciale et municipale concernées.

    Commission libérale féminine nationale
    Comment ()
  • 97. Basic Income Supplement: Testing a Dignified Approach to Income Security for Working-age Canadians

    WHEREAS one in eleven Canadians lives in poverty (as measured by LICO), despite the array of income security and social assistance programs provided by federal and provincial governments;

    WHEREAS income security programs such as the National Child Benefit and the Guaranteed Income Supplement provide an income-tested base benefit to low income children and seniors, but not working age adults;

    WHEREAS there are perverse disincentives to exiting from social assistance systems, often referred to as the “welfare wall”;

    WHEREAS the idea of a basic income supplement for working age adults was recently endorsed by the Canadian Medical Association as a means of improving the health of low income Canadians;

    WHEREAS there was an encouraging pilot project of a basic income supplement for working age adults conducted jointly by the Government of Manitoba and the Government of Canada in Dauphin, Manitoba in the 1970s;

    WHEREAS the Senate of Canada, in its 2008 report on poverty, “In from the Margins,” called for a study on the costs and benefits of a basic income supplement;

    BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada advocate for a federal pilot of a basic income supplement in at least one Canadian town or city, in cooperation with the appropriate provincial and municipal government(s).

    National Women’s Liberal Commission
    Comment ()
  • 36. Sustainable and Transformative Canadian Infrastructure Investment

    WHEREAS infrastructure investment is the foundation of economic growth, job creation and a healthier environment;

    WHEREAS the Government of Canada is in a strong fiscal position relative to the provinces and middle-class households and has access to capital at low interest rates;

    WHEREAS the Government of Canada must play a leadership role in unlocking untapped sources of non-government investment, including from pension funds and public-private partnerships;

    WHEREAS Canada’s economic growth and job creation continue to be well below our potential, and crumbling infrastructure in communities as diverse as the City of Montreal or on First Nations Reserves is an increasingly acute drag on our economic prospects and our environmental sustainability;

    WHEREAS existing infrastructure funding is inadequate to address our aging population, a changing climate, and ensuring our economic competitiveness;

    BE IT RESOLVED THAT

    A Liberal Government should commit to a Transformative Canadian Infrastructure Investment plan that would significantly expand the funds invested or facilitated by the Government of Canada for infrastructure to a level up to 1pct of GDP per year;

    This plan would invest in projects that have met an integrity test and that have been determined by rigorous and independent expert analysis to contribute to objectives such as robust job creation, world-class public transit systems, increased energy efficiency and sustainable water systems;

    A Liberal Government would provide a full disclosure of public debt and associated debt charges incurred to fund infrastructure separately from other public debt and associated charges in the accounts of the Government of Canada.

    Liberal Caucus
    Comment ()
  • 36. Investissement durable et transformateur dans les infrastructures canadiennes

    ATTENDU QUE l’investissement dans les infrastructures est à la base de la croissance économique, de la création d’emplois et d’un environnement plus sain;

    ATTENDU QUE le gouvernement du Canada se trouve dans une position fiscale solide par rapport aux provinces et aux ménages de la classe moyenne et qu’il a accès à des capitaux à de faibles taux d’intérêt;

    ATTENDU QUE le gouvernement du Canada se doit de jouer les meneurs dans le déblocage de sources non exploitées d’investissement non gouvernemental, y compris les caisses de retraite et les partenariats public-privé;

    ATTENDU QU’au Canada, la croissance économique et la création d’emplois demeurent bien en dessous de notre potentiel, que les infrastructures en décrépitude autant dans les grandes villes comme Montréal que dans les réserves des Premières Nations représentent un obstacle de plus en plus lourd à nos perspectives économiques et à la durabilité de l’environnement;

    ATTENDU QUE le financement actuel des infrastructures est insuffisant pour nous adapter au vieillissement de la population, aux changements climatiques et pour assurer notre compétitivité économique.

    IL EST RÉSOLU :

    Qu’un gouvernement libéral devrait s’engager à établir un plan d’investissement transformateur dans les infrastructures canadiennes qui ferait augmenter de façon significative les fonds investis ou gérés par le gouvernement du Canada pour les infrastructures à un niveau équivalant à 1 % du PIB par année;

    Que ce plan investirait dans des projets qui répondraient à des critères d’intégrité et qui, à la suite d’une expertise indépendante et rigoureuse, seraient jugés comme contribuant à des objectifs comme la croissance vigoureuse de l’emploi, des systèmes de transport en commun de qualité mondiale, une meilleure efficacité énergétique et des réseaux d’aqueduc durables;

    Qu’un gouvernement libéral dévoilerait les frais de la dette publique et les frais connexes liés aux infrastructures séparément des autres frais de la dette publique dans les comptes du gouvernement du Canada.

    Caucus libéral
    Comment ()
  • 5. De nouveaux métiers pour des temps nouveaux – Assurer l’avenir du Canada grâce à l’innovation

    ATTENDU QU’un élément clé de la prospérité au XXIe siècle tient à l’innovation fondée sur la recherche et le développement (R-D), une éthique solide – qui respecte la recherche fondamentale et l’expérimentation –, et le fait de tirer parti des avantages comparatifs du Canada;

    ATTENDU QUE des études récentes avertissent le Canada qu’il est à la traîne dans ce domaine, ce qui nuit à la compétitivité de son commerce;

    ATTENDU QUE les sciences et l’innovation exigent l’appui du gouvernement au moyen d’un financement stable et avec l’apport de conseillers scientifiques, d’experts en la matière et d’infrastructures modernes, le tout dans une culture qui limite l’ingérence de la part du gouvernement;

    IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada élabore, en tant que pierre angulaire de son programme économique, une stratégie d’innovation scientifique qui réponde aux besoins socio-économiques dans le cadre de ses efforts pour appuyer la création d’emplois pour la classe moyenne;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie réaffirme l’engagement du Canada envers la recherche fondamentale, fondée sur la non-ingérence du gouvernement et la liberté de communication, et qu’elle soit guidée par des preuves évaluées par des pairs et de bonnes pratiques à l’échelon mondial, soit inclusive et comprenne notamment des stratégies visant les petites et moyennes entreprises, les collectivités éloignées et l’industrie d’extraction de ressources naturelles, dans le respect de l’environnement;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie adopte une approche intégrée à long terme qui fasse appel à des experts du milieu universitaire, du gouvernement et du monde des affaires, fasse participer le secteur communautaire de l’innovation sociale et ait recours au système d’éducation pour former des chercheurs de haut niveau et des entrepreneurs efficaces;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie exploite pleinement les débouchés de l’innovation en poursuivant la négociation sur de nouveaux accords commerciaux qui auront pour but de la faciliter.

    Parti libéral du Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 5. New Jobs for New Times – Securing Canada’s Future Through Innovation

    WHEREAS a key to prosperity in the 21st Century is innovation based on on-going research and development (R&D), a strong ethic that respects basic and independent research and experimentation, and leveraging of Canada’s comparative advantages;

    WHEREAS recent studies warn that Canada underperforms in this area, harming its trading competitiveness;

    WHEREAS science and innovation require government support in the form of stable funding, science advisors, subject experts and modern infrastructure within a culture of limited government interference;

    BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada develop, as a cornerstone of its economic program, a science-based Innovation Strategy to address economic and social needs as part of its efforts to support middle-class job creation;

    BE IT FURTHER RESOLVED that this strategy reaffirm Canada’s commitment to basic research based on independence from government interference and freedom of communication; be guided by peer-reviewed evidence and global best practices; be inclusive, including strategies for small and medium-sized businesses, remote communities and resource extraction industries; and be environmentally sustainable;

    BE IT FURTHER RESOLVED that this strategy adopts an integrated, long-term approach that employs experts from academia, government and business; engages the social innovation community; and works with the educational system to develop high-quality researchers and effective entrepreneurs;

    BE IT FURTHER RESOLVED that the strategy aggressively capitalize on innovation gains by pursuing the negotiation of new trade agreements to facilitate innovation.

    Liberal Party of Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 29. Mise en oeuvre de l’Accord de Kelowna

    ATTENDU QU’une rencontre historique a eu lieu à Kelowna, en Colombie-Britannique, entre les gouvernements provinciaux et fédéral du Canada et les représentants des peuples autochtones;

    ATTENDU QUE les accords conclus à Kelowna sont connus sous le nom d’Accord de Kelowna;

    ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna a annoncé le début d’une nouvelle ère de coopération entre le Canada et les peuples autochtones;

    ATTENDU QUE l’Accord de Kelowna permettait aux peuples autochtones d’espérer la naissance d’une relation réciproque et respectueuse entre nations;

    ATTENDU QUE le gouvernement conservateur du Canada a abandonné et refusé de reconnaître le contenu de l’Accord de Kelowna;

    ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada est désireux de renouer avec les nations autochtones;

    IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada s’engage à mettre en oeuvre le contenu de l’Accord de Kelowna durant son premier mandat au pouvoir et de tenir compte rigoureusement de l’évolution des coûts et de l’inflation.

    Commission des peuples autochtones
    Comment ()

  • 29. Implementing the Kelowna Accord

    WHEREAS a historical meeting took place in Kelowna British Columbia between the provincial and federal government of Canada and representatives of the Indigenous peoples;

    WHEREAS the agreements reached in Kelowna became known as ‘The Kelowna Accord;’

    WHEREAS The Kelowna Accord heralded a new era of co-operation between Canada and Indigenous peoples;

    WHEREAS The Kelowna Accord represented hope for Indigenous peoples that a time had come for a mutual and respectful nation-to-nation relationship;

    WHEREAS the Conservative government of Canada scrapped and refused to recognize the agreements of The Kelowna Accord;

    WHEREAS The Liberal Party of Canada is desirous of forging a new relationship with the Indigenous nations;

    BE IT RESOLVED THAT the Liberal Party of Canada commit to implementing the agreements set out in the Kelowna Accord within its first term as government and dutiful consideration of changes in costs and inflation.

    Aboriginal Peoples’ Commission
    Comment ()
  • 33. Notre pacte social avec nos anciens combattants

    ATTENDU QUE, les générations canadiennes ont successivement servi leur pays avec honneur en tant que membres des Forces armées canadiennes;

    ATTENDU QUE, le service dans les Forces armées canadiennes nécessite que les membres s’engagent personnellement à mettre leur vie en danger au nom de leurs concitoyens, et à risquer leur vie là où la nation canadienne juge approprié;

    ATTENDU QUE, le fardeau associé au service militaire n’est pas seulement assumé par ceux qui sont enrôlés dans les Forces armées canadiennes, mais aussi par leurs familles, qui font des sacrifices indicibles pour aider à assurer le succès des missions;

    ATTENDU QUE, l’approche du gouvernement conservateur sur la politique des anciens combattants démontre un mépris total envers notre Pacte Social avec ceux qui servent dans les rangs des Forces armées canadiennes, notamment par le biais des coupures agressives de financement aux soutiens et aux services dont les anciens combattants ont besoin;

    IL EST RÉSOLU QUE, un futur gouvernement libéral fera respecter les principes du Pacte Social dans ses politiques liées à la défense et aux anciens combattants, et sera à la hauteur de l’obligation sacrée de notre pays qui est de prendre soin des anciens combattants et leurs familles en leur permettant, tout au long de leur vie, de maintenir une qualité de vie qui est digne des sacrifices qu’ils ont faits pour le Canada.

    IL EST ÉGALEMENT RÉSOLU QUE un futur gouvernement libéral présentera des mesures législatives pour renforcer la Nouvelle Charte des anciens combattants afin de refléter cet engagement.

    Caucus libéral
    Comment ()
  • 33. A Social Covenant with Canadian Veterans

    WHEREAS, successive generations of Canadians have served their country honourably as members of the Canadian Armed Forces;

    WHEREAS, service in the Canadian Armed Forces requires members to make a personal commitment to put their lives on the line on behalf of their fellow citizens, and to risk their lives anywhere in the world that the nation deems it appropriate that they do so;

    WHAREAS, the burden associated with military service is not only borne by those in the Canadian military, but also by their families, who make untold sacrifices to help ensure the success of Canadian Armed Forces missions;

    WHEREAS, the Conservative government’s approach to veterans’ policy demonstrates an utter disregard for our country’s social covenant with those who serve in the military, particularly through its aggressive funding cuts to the supports and services that veterans need;

    BE IT RESOLVED THAT a future Liberal government will uphold the principles of this social covenant in its defence and veterans policies, and will live up to our country’s sacred obligation to care for veterans and their families throughout their lives by allowing them to maintain a quality of life that is worthy of the sacrifices that they have made for Canada;

    BE IT FURTHER RESOLVED THAT a future Liberal government will introduce legislation to strengthen the New Veterans Charter to reflect this commitment.

    Liberal Caucus
    Comment ()
  • Goodale after the resolution passes: "take that, Julian Fantino."
    Comment ()
  • 162. Stratégie nationale sur le logement abordable

    ATTENDU QUE le Canada ne dispose pas d’un plan national à long terme pour le logement;

    ATTENDU QUE, lors de son congrès de 2012, le PLC a adopté une résolution prioritaire appelant à l’élaboration d’une stratégie globale et nationale de logement;

    ATTENDU QUE l’accès à un logement abordable de qualité est la première étape de la réduction de la pauvreté, de la faim et de l’itinérance, en particulier dans les groupes vulnérables, notamment les personnes âgées à faible revenu, les nouveaux immigrants, les Autochtones et les personnes handicapées ou malades;

    ATTENDU QUE, pour les jeunes familles, un logement abordable est une étape importante pour commencer à s’engager dans le mode de vie typique d’un ménage à revenu moyen de façon à améliorer la santé et le bien-être de leurs membres et à permettre aux enfants de mieux profiter du système d’éducation;

    ATTENDU QUE la notion de logement abordable prête à de nombreuses interprétations différentes, toute définition sensée doit tenir compte des besoins de la collectivité locale qui vont des logements sociaux accessibles aux appartements et maisons à louer, en passant par les foyers pour les familles dont le revenu est faible ou moyen;

    IL EST RÉSOLU QU’une commission nationale du logement soit mise sur pied pour travailler de concert avec tous les paliers de gouvernement, ainsi qu’avec tous les fournisseurs de logements sociaux et de logements du secteur privé, afin d’élaborer un plan d’action national permettant d’obtenir des logements sûrs et abordables pour tous les Canadiens et Canadiennes, quel que soit leur revenu;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE le plan d’action national pour le logement ait pour objectifs d’éliminer les listes d’attente des logements abordables, de réduire le coût du logement pour les personnes à faible et moyen revenu, et de stabiliser l’économie au moyen d’investissements qui favorisent la création d’emplois dans le secteur des infrastructures de la construction résidentielle;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ce plan fournisse des mesures fiscales durables et prévisibles pour appuyer le développement de logements locatifs, et que les gouvernements s’assurent que les investissements existants pour favoriser les logements abordables et lutter contre l’itinérance sont permanents.

    Parti libéral du Canada (Ontario)

    Parti libéral du Canada (l’Île‑du‑Prince‑Édouard)

    Commission des aînés libéraux
    Comment ()
  • 162. Affordable National Housing Strategy

    WHEREAS Canada does not have a long-term national plan for housing;

    WHEREAS the LPC at its 2012 convention adopted a priority resolution calling for development of a comprehensive national housing strategy;

    WHEREAS access to affordable quality housing is a first step in reducing poverty, hunger and homelessness, especially among vulnerable populations including low income seniors, new immigrants, Aboriginal peoples and persons with disabilities and illness;

    WHEREAS affordable housing for young families is an important step to commence a middle income life style with improved health and wellness and which allows children to more fully benefit from the education system;

    WHEREAS affordable housing has many different interpretations, any meaningful definition must reflect local community needs ranging from accessible social housing through rental apartments and houses to low-income and middle-income family homes;

    BE IT RESOLVED that a national housing commission be struck to work in conjunction with all levels of government and social housing and private sector housing providers to create a national housing action plan that would produce affordable, safe housing for Canadians at all income levels;

    BE IT FURTHER RESOLVED that the objectives of the national housing action plan be the elimination of waiting lists for affordable housing; the reduction of the cost of housing for middle and lower income earners; and the stabilization of the economy with job-creating investment in housing infrastructure;

    BE IT FURTHER RESOLVED that this plan will provide sustainable and predictable tax measures to support the development of market rental housing and that governments ensure existing affordable housing and homelessness investments are permanent.

    Liberal Party of Canada (Ontario)

    Liberal Party of Canada (Prince Edward Island)

    Senior Liberals’ Commission
    Comment ()
  • 160. Mécanisme de surveillance de la GRC

    ATTENDU QUE la GRC est, pour les Canadiens et Canadiennes, une figure emblématique et occupe une place unique dans leur conscience collective;

    ATTENDU QUE des cas d’intimidation et de harcèlement sexuel ont été confirmés au sein de la GRC, et que ce problème n’est pas résolu;

    ATTENDU QU’à l’évidence, le projet de loi C‑42 ne s’attaquera pas aux causes profondes de l’intimidation et du harcèlement dans la culture de la GRC;

    ATTENDU QUE l’intimidation et le harcèlement systémiques au sein de grands corps policiers municipaux ont été régulièrement et efficacement combattus grâce à la mise en place de commissions de police publiques indépendantes et au recours à des mécanismes de règlement des différends;

    IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement du Canada établisse une commission de police indépendante, composée de membres civils qualifiés, dont la moitié sont des femmes;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette commission soit chargée d’établir les politiques et procédures nécessaires pour faire entrer en vigueur un mécanisme de règlement des différends, et qu’elle ait pour mandat de combattre le harcèlement sexuel et l’intimidation au sein de la GRC, y compris en tenant des audiences et en établissant des mesures disciplinaires spécifiques pour punir les personnes reconnues coupables de harcèlement sexuel et d’intimidation;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette commission et ce processus ne soient pas placés sous l’égide de la hiérarchie officielle de la GRC, et que cette commission soit responsable devant une autorité appropriée autre que le commissaire de la GRC ou toute autre personne placée sous l’autorité de ce dernier.

    Parti libéral du Canada (Territoires du Nord-Ouest)
    Comment ()
  • 160: RCMP Oversight

    WHEREAS the RCMP hold a unique and iconic role within the Canadian psyche; and

    WHEREAS sexual harassment and bullying has been documented and ongoing issue within the RCMP; and

    WHEREAS the evidence indicates that the Bill C-42 will not address the root causes of harassment and bullying within the culture of the RCMP; and

    WHEREAS systemic harassment and bullying within major municipal police forces has been consistently and effectively combatted through the use of arms-length public police commissions and dispute resolution mechanisms;

    BE IT RESOLVED that the Government of Canada establish an independent police commission made of up qualified members of the public, 50% of whom are women;

    BE IT FURTHER RESOLVES that this body be given the task of establishing the policies and procedures necessary to launch and operate an arms-length dispute resolution mechanism with a mandate of combatting sexual harassment and bullying within the RCMP and that this mandate include the establishment of specific hearing and disciplinary measures designed to punish offenders found to be guilty of sexual harassment and bullying;

    BE IT FURTHER RESOLVED that this body and process exist outside of the formal RCMP chain of command and that the body should be answerable to an appropriate authority other than the Commissioner or any other person under the authority of the Commissioner of the RCMP.

    Liberal Party of Canada (Northwest Territories)
    Comment ()
  • 92. Redressement du « déficit démocratique » concernant la représentation des femmes au Parlement

    ATTENDU QUE le Forum économique mondial, dans le Global Gender Gap Report 2013 (Rapport mondial sur l’écart entre les genres1), un catalogue de l’écart entre les hommes et les femmes, fondé sur des critères liés à l’économie, la politique, l’instruction et la santé, qui existe dans divers pays, classe le Canada à la 20e place dans le monde;

    ATTENDU QU’en ce qui concerne la « participation politique », basée sur le pourcentage de femmes au sein du Parlement et dans des postes de ministres, ainsi que le nombre d’années pendant lesquelles une femme a été chef d’État, le Canada est classé au bas de la liste, en 42e place dans ce rapport;

    ATTENDU QU’au Canada, les femmes constituent un peu plus de la moitié de la population et une part de plus en plus grande de la main d’oeuvre salariée, selon Statistique Canada (58,3 % de femmes par rapport à 65,2 % d’hommes en 2009),2 mais ne représentent encore qu’un peu moins d’un quart des députés;

    ATTENDU QUE le Parti libéral du Canada demeure engagé à garantir une participation démocratique pleine et entière des citoyennes et citoyens quels que soient leur race, leur croyance et leur sexe, et est déterminé « à explorer une réforme parlementaire et électorale permettant de rendre nos institutions conformes aux principes démocratiques et de garantir une représentation plus utile et plus efficace. »;

    IL EST RÉSOLU QUE le gouvernement du Canada propose de collaborer avec les provinces et les territoires et, en s’inspirant de l’expérience des pays nordiques qui sont parvenus à instaurer une représentation des deux sexes beaucoup plus équitable, fasse de la recherche d’une solution au déficit démocratique qui existe au Canada une priorité absolue.

    Commission libérale féminine nationale
    Comment ()
  • 92. Redressing the “democratic deficit” for women in Parliament

    WHEREAS the World Economic Forums’ Global Gender Gap Report 2013,1 an index which benchmarks national gender gaps on economic, political, education and health-based criteria, and provides country rankings, currently relegates Canada to 20th position overall;

    WHEREAS on the “political empowerment” component, based on percentage of women in Parliament, women in ministerial positions, and years with a female head of state, the Global Gender Gap Report 2013 ranks Canada a lowly 42nd;

    WHEREAS women in Canada constitute slightly more than half the population, participate in the paid labour force, according to Statistic Canada, at a rate increasingly close to that of men (58.3% for women compared to 65.2% for men in 2009),2 but still represent slightly less than one-quarter of Members of Parliament;

    WHEREAS the Liberal Party of Canada remains committed to the full democratic participation of citizens of all races, creeds, and genders, and is committed to “exploring Parliamentary and Electoral reform in order to realign our institutions with democratic principles and to ensure more meaningful and effective representation”;

    BE IT RESOLVED that the Government of Canada, offering to work together with the provinces and territories, and learning from the experience of the Nordic countries and others that have achieved much fairer gender representation, address Canada’s democratic deficit as a top priority.

    National Women’s Liberal Commission
    Comment ()
  • 6. Agir contre les changements climatiques

    ATTENDU QUE la communauté scientifique confirme avec un très large consensus et sans équivoque que le climat de la planète se réchauffe à cause des activités humaines qui augmentent la concentration dans l’atmosphère des gaz à effet de serre;

    ATTENDU QUE les changements climatiques qui en résultent ont des coûts environnementaux, économiques et sociaux bien documentés et contribuent d’ores et déjà à 400 000 décès par année à l’échelle de la planète;

    ATTENDU QUE la protection de l’environnement et la croissance économique ne s’excluent pas mutuellement;

    IL EST RÉSOLU QUE le Canada élabore de toute urgence une stratégie nationale de protection de l’environnement qui se fonde sur des preuves scientifiques et accepte le fait que les activités humaines sont à l’origine des changements climatiques, défende des accords internationaux à caractère obligatoire visant à maintenir la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre à des seuils qui n’augmentent pas la température du globe de plus de 2 degrés Celsius, établisse les objectifs annuels fermes quant à la part de réduction des émissions du Canada, prenne des mesures appropriées pour faire en sorte que ces objectifs soient atteints et publie chaque année des rapports d’étape validés indépendamment;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE cette stratégie soit exhaustive et mise au point en consultation avec tous les paliers de gouvernements et autres intervenants tout en déterminant le prix juste et réaliste du carbone et en appuyant des approches novatrices et réglementaires du développement durable;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ces stratégies soient fondées sur des preuves et soutiennent les investissements nécessaires pour que leur mise en œuvre soit rentable économiquement;

    IL EST EN OUTRE RÉSOLU QUE ces stratégies comprennent des investissements dans la recherche et le développement de manière à réduire le coût des technologies énergétiques vertes.

    Parti libéral du Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 6. Climate Change Action

    WHEREAS an overwhelming scientific consensus confirms that the Earth’s climate system is unequivocally warming as a result of human activities that increase atmospheric concentrations of greenhouse gases;

    WHEREAS the resulting climate change has well-documented severe environmental, economic and social costs, and already contributes to 400,000 deaths a year globally;

    WHEREAS environmental protection and economic growth are not mutually exclusive;

    BE IT RESOLVED that Canada urgently create a national environmental strategy that embraces scientific evidence and accepts the reality of human-caused climate change, champions mandatory international agreements to keep the Earth’s atmospheric greenhouse gas concentrations below the level that would increase global temperatures by 2 degrees Celsius, sets firm annual targets for Canada’s fair share of emission reductions, takes appropriate action to ensure they are met and publishes independently-validated annual progress reports;

    BE IT FURTHER RESOLVED that this strategy be comprehensive and developed in consultation with all levels of government and other stakeholders and place a realistic and fair price on carbon while supporting regulatory and innovative approaches to sustainable development;

    BE IT FURTHER RESOLVED that these strategies be evidence-based and support the investments needed to make them economically advantageous to implement;

    BE IT FURTHER RESOLVED that these strategies include investment in research and development into ways to reduce costs of green energy technologies.

    Liberal Party of Canada (Ontario)
    Comment ()
  • 2. The “Bees and Farming” Resolution: Moratorium on Neonicotinoids in Canada

    WHEREAS managed hives, wild bees and native pollinators are integral and irreplaceable as pollinators in agriculture and in the natural environment;

    WHEREAS the economic health of crop and livestock agriculture – which contributes 8% of Canada’s total GDP – ultimately relies upon a healthy population of pollinators;

    WHEREAS neonicotinoid-based insecticides have been subject to moratoriums in other jurisdictions due to the conclusive links to bee deaths;

    WHEREAS the systemic mode of action of neonicotinoids means that conventional risk mitigation measures – including causing farmers to modify seeding machinery and planting practices – may impose additional costs on farmers while not protecting pollinators from harm;

    BE IT RESOLVED that the Liberal Party of Canada call for the Pest Management Regulatory Agency (PMRA) to suspend immediately its registration of all neonicotinoid-based compounds, resulting in an immediate moratorium on the sale and use of this class of technology in Canada;

    BE IT FURTHER RESOLVED that pollinator health – including test methodologies to more accurately assess the impact of systemic insecticides – become a more prominent criterion of subsequent registration reviews for new agricultural pesticides;

    BE IT FURTHER RESOLVED that a Liberal Government contribute scientific leadership in securing the future global vitality of pollinators in collaboration with other countries and the UN-Agricultural Development and Food Security Organization to support the research and monitoring that are needed to improve information on the status of pollinators and establish a framework for conservation and restoration of pollinator species within two years.

    Liberal Party of Canada (Ontario)
    Comment ()
  • Trudeau asked for comment after good medal game. Said "I just did". You can film film him, just don't try to talk to him I guess. #LPC2014
  • The next hour is spent on amendments to the Liberal Party of Canada's constitution.
    ---
    Les délégués consacrent la prochaine heure à examiner les modifications aux statuts du Parti libéral du Canada.
    Comment ()
  • A History of Liberal Conferences

    Liberals have often used policy conferences -- separate from officially party conventions -- to replenish their intellectual coffers, despite being organized and presented as non-partisan events.

    The Liberal party's first national convention was held in 1893. More than 2,500 gathered in Ottawa to start the policy process that helped Wilfrid Laurier lead the party to victory three years later -- and 15 years of uninterrupted rule.

    In September 1933, the Liberals invited "liberally-minded men and women of all political parties from all parts of Canada" to Port Hope, Ont. as the Conservatives governed under
    R.B. Bennett. They debated unemployment and trade policy as the Great Depression reached its height.

    A 1943 meeting of the National Liberal Federation's advisory council helped the party form its postwar governing agenda under
    W.L. Mackenzie King and Louis St. Laurent.

    By 1960 the Liberals' long postwar hold on power had disappeared.
    John Diefenbaker and the Progressive Conservatives enjoyed the then-largest parliamentary majority in Canadian history. The Kingston Conference, which attracted MPs, academic experts, and party members to Queen's University in early September, became a watershed in the party's history.

    Liberal leader
    Lester B. Pearson told a newspaper reporter that "we want some good new ideas." They left having forged social policies that would form the basis of future Liberal governments, from the Canada Pension Plan to universal health care.

    The concept of a "thinkers" conference is not new, either.
    Liberals organized such a session at Harrison Hot Springs, B.C. in 1969 in advance of a larger policy conference the following year.

    The Liberals were again in opposition in 1991 under newly-chosen leader
    Jean Chrétien, who assembled 200 participants at Aylmer, Que. to consider Canada's place in a post-Cold War world facing a new age of economic globalization.

    Chrétien
    told the crowd that "everything for me is on the table. There is nothing cast stone. Changing times require new policies, fresh approaches and even new balances."

    The result was the Liberal "Red Book" platform that focused heavily on the economy and produced a majority government in the 1993 election.

    Under Michael Ignatieff, the "Canada at 150" conference took place in March 2010 in Montreal. Academics, business leaders, and policy experts discussed what the country will -- or should -- look like for the anniversary of Confederation in 2017. Jobs, health care, economic growth, wnwegy and the environment, and Canada's world role were major themes.

    Comment ()

  • 1968: The fourth ballot result came at 7:55pm after more than six hours of voting. Pierre Trudeau had a majority of just 20 votes, but enough to win. The crowd erupted, with reporters describing a delirious scene inside the arena. READ MORE

    Comment ()
Powered by ScribbleLive Content Marketing Software Platform